не возможна прочитать без слёз

Армения

Quelle aube s’est ouverte pour toi, Bales…
Tu vis les dernières heures, SON…
Quelle douleur, Bales…
Où est-ce que les gars t’ont appelé, fils, pour aller et ne plus revenir …
Excusez-moi, mon BALA…
L’année dernière à cette heure je me suis sacrifié le cœur gros, quelques heures plus tard tu es devenu un sacrifice…
Je t’ai laissé tranquille, je suis resté sans abri…
Reviens LEV JAN, je n’en peux plus…
Je ne veux pas de ces Turcs dégoûtants, hypocrites, traîtres…
Il n’y a pas de coupable, il y a des KING GUYS massacrés, serrant étroitement le sol…

Rate article
Add a comment